Aller au contenu principal

Sens et Valeurs au travail : Dialogue & Compétences mène l'enquête

Notre filiale de conseil en management et développement des ressources humaines, Dialogue & Compétences, a mené l'enquête en 2019 auprès de 300 personnes sur le sens et les valeurs au travail.

L'enquête porte sur 4 grandes thématiques réparties comme suit :

- Attractivité
- Organisation
- Gouvernance / Management
- Motivation


Voici un condensé des résultats de cette première enquête.

1 - Comment attirer des candidats ?

 

Un tiers des entreprises déclarent qu'elles ont des difficultés à recruter. Le questionnement s'est donc orienté sur les éléments susceptibles de motiver une candidature dans une entreprise.

 

Les valeurs d'entreprise les plus importantes pour les candidats et les collaborateurs

" Si vous souhaitez afficher des valeurs lors de vos recrutements, l'esprit d'équipe (23,81%) et le respect (22,86%) apparaissent comme étant largement plébiscitées par les répondants. Notons que les attentes en matière de respect et d'intégrité sont à mettre en lien avec la place prise par la notion de Responsabilité Sociétale de l'Entreprise aujourd'hui".

Image
Valeurs d'entreprise

Les statuts qui attirent le plus ?

Malgré la progression constante de l'attrait pour le travail indépendant et l'entrepreneuriat, le CDI reste le type de contrat le plus plébiscité pour 53% des répondants. Un bémol à mettre en avant sur ce sujet : plus on est jeune et plus le statut d'indépendant devient attractif (5% d'écart entre les 20 - 35 ans et les 35 - 50 ans).

Image
Statuts

Quels sont les critères d'embauche les plus importants pour les candidats ?

"Sans ambiguïté, notre étude montre que la mission et les responsabilités confiées restent les principaux critères de choix dans la recherche d'emploi (33% des répondants), bien avant la renommée ou les engagements sociétaux de l'entreprise recruteuse."

Image
Marque employeur

Les dispositifs tels que la participation et l'intéressement sont les premiers à être réclamés (pour 70% des répondants). C'est un chiffre important, à mettre en parallèle avec le fait que seulement 45% des interrogés disposent de cet avantage dans leur entreprise. La loi Pacte a donné un regain d'intérêt aux dispositifs de partage des résultats : c'est le moment de se lancer !

2 - L'organisation

 

"L'organisation du travail n'est pas sans impact sur le bien-être et la performance des salariés."

 

L'étude permet d'objectiver certaines attentes sur lesquelles l'entreprise peut agir : temps de travail, parcours de carrière, recherche de flexibilité...

 

Le travail : devoir ou plaisir ?

2 profils émergent des réponses :

  • Derrière les mots Besoin, Devoir, Plaisir => les personnes qui ont envie d'être engagées dans leur activité professionnelle (75% des réponses);
  • Derrière les mots Contrainte et Droit, => les personnes qui ont plus de distance et moins de désir d'implication dans leur relation au travail.

Notons aussi que plus on est jeune, plus cette notion selon laquelle le travail est un droit est forte !

Image
Le travail : un plaisir

 

Temps de carrière

Les répondants imaginent rester dans le même poste durant 3 à 5 ans (37,5%) et dans la même entreprise durant 5 à 10 ans (32%). Et ce, malgré une tendance à des temps plus courts, peut-être due au discours ambiant sur l'impossibilité de faire carrière dans une seule entreprise ou à un besoin d'évolutions ou de changements plus rapides.

Image
Temps de carrière

 

Qualité de vie

Concernant les attentes en matière de Qualité de Vie au Travail, les entreprises devraient se concentrer prioritairement sur le développement de l'esprit collaboratif (20%), la reconnaissance (20%) et l'équilibre vie pro / vie perso (17%).

Image
Qualité de vie au travail

3 - La gouvernance

 

"La Loi Pacte a mis en avant la nécessité pour les entreprises de mieux définir leur raison d'être et on constate depuis une dizaine d'années que les modes de gouvernance ont grandement évolué avec comme ambition de laisser une place de plus importante au collaborateur."

 

 

Feedback

Le feedback, ou point de situation est l'un des principaux outils à la disposition des managers pour suivre l'activité de leurs collaborateurs et les aider à s'améliorer. 36,33% de nos répondants préconisent un point hebdomadaire (les 20-35 ans principalement) et 41,58% un point mensuel (les plus de 36 ans principalement). Selon eux, le feedback doit leur permettre d'adapter leur activité de façon régulière et de comprendre au mieux les objectifs et les attentes de l'équipe et de l'entreprise.

Image
Feedback

Compétences

De son côté, la question du développement des compétences est essentielle pour conserver et développer le savoir-faire dans les entreprises. Pour nos répondants, il est important de mettre l'accent sur deux autres priorités : les compétences relationnelles (24%) et les compétences de management (21%). Ces attentes illustrent à la fois un manque dans nos organisations actuelles, dont l'augmentation des risques psycho-sociaux est un triste témoin et un besoin de plus en plus fort de travail collaboratif pour faire face aux enjeux et à la complexité du monde.

Image
Compétences

Influences

"Nos résultats montrent aussi que les répondants souhaitent avoir une influence sur la culture de l'entreprise (26%) et son projet (20%). Cette volonté s'inscrit clairement dans l'envie de travailler pour une entreprise qui nous ressemble et en même temps l'envie de laisser notre marque sur l'entreprise pour laquelle nous travaillons."

Image
Influence

 

4 - La motivation

 

"La motivation individuelle est indispensable à la performance collective et les facteurs qui la favorisent trouvent souvent écho aux facteurs favorisant la qualité de vie au travail."

 

 

Ce qui rend fier

Les salariés, conscients d'être la richesse de l'entreprise, attendent donc d'être traités à leur juste valeur que ce soit en termes de rémunération ou de développement des compétences (27,6% de réponses pour la politique RH exemplaire). L'engagement social & environnemental (plus important pour les Y) et la qualité des produits (plus important pour les plus de 36 ans) sont aussi des facteurs de fierté importants.

Image
Fierté

Ce qui motive

Le facteur de motivation le plus important reste cependant la finalité de la mission (27,35%), donc la réalité opérationnelle du travail. Le sens que l'on donne à son travail, à sa mission, aux projets que l'on conduit, reste déterminant dans la motivation, quel que soit le profil des répondants.

Image
Motivation

Démission, pourquoi ?

En ce qui concerne la démission, l'enquête confirme son aspect multifactoriel. Nous pouvons noter quatre raisons principales : l'absence de sens (18%), le besoin de nouveaux défis (17%), l'ennui (15%) et l'écart de valeurs (14%).

Image
démission

Pour résumer

 

"Pour terminer cette synthèse, quelle priorité est à donner d'après nos répondants pour améliorer la qualité de vie dans l'entreprise ? Sans surprise, c'est le salaire qui arrive en première position (20,19%), suivi par une organisation plus flexible (14,29%). La combinaison "Sens" et "Reconnaissance" représente quant à elle 1/4 des répondants."

Pour accéder à la synthèse complète, cliquez-ici !

Image
Dialogue&Competences

Retrouvez l'intégralité de nos études

www.dialoguecompetences.com

Image
Dialogue&Competences

Retrouvez l'intégralité de nos études

www.dialoguecompetences.com

Image
Dialogue&Competences

Retrouvez l'intégralité de nos études

www.dialoguecompetences.com

Image
Dialogue&Competences

Retrouvez l'intégralité de nos études

www.dialoguecompetences.com