Aller au contenu principal

Baromètre emploi Synergie : les métiers qui recrutent dans le BTP

Premier groupe français indépendant et 5e réseau européen de services RH (intérim, recrutement, formation, conseil, inclusion et diversité), Synergie présente les dernières tendances de recrutement - CDI, CDD, intérim dans le BTP.

Le baromètre emploi Synergie est issu d'un partenariat avec Jobfeed, qui recense chaque semaine l'ensemble des offres d'emploi publiées en ligne dans le BTP. Cette collecte exhaustive, portant sur les quatre premiers mois de l'année 2021, permet de détecter avec précision les évolutions d'un secteur d'activité déterminant pour l'économie française : ses 565 630 entreprises - dont 99 % ont moins de 20 salariés - et 1,45 millions d'emplois représentent 8 % du PIB du pays(1).

" Après une annus horribilis en 2020, marquée par l'arrêt quasi-total des chantiers au printemps et une chute de 15 % du chiffre d'affaires de la construction, le secteur retrouve du dynamisme et des perspectives. La Fédération Française du Bâtiment prévoit ainsi un rebond d'activité atteignant 11 % en 2021(2). Et le premier trimestre est encourageant. L'artisanat du bâtiment enregistre, de janvier à mars 2021, une activité en hausse de 9,5 %(3) - contre une baisse de 12 % au premier trimestre 2020 - portée aussi bien par la construction neuve (+ 10 %) que par l'entretien-rénovation (+ 9 %) " , souligne Virginie Gonzalez, responsable de marchés BTP, Tertiaire et Médical chez Synergie.

Ce regain de forme suffit à aiguiser les tensions de recrutement sur un marché déjà pénalisé, avant la crise sanitaire, par une pénurie structurelle de main d'oeuvre qualifiée, avec pour effet plusieurs dizaines de milliers de postes non pourvus chaque année. Dans sa dernière enquête, Pôle Emploi a recensé, dans la construction, près de 220 000 projets de recrutement pour 2021, dont 63% rencontrent ou anticipent des difficultés à trouver un candidat(4).

Électricien, maçon, charpentier : les 3 métiers les plus recrutés en intérim


" Dans ce contexte, l'intérim joue un rôle essentiel pour sourcer, attirer, former, accompagner les profils que les entreprises ne parviennent pas à recruter en nombre suffisant. Nous disposons, pour les fidéliser, d'outils comme le CDI intérimaire, qui associe les garanties d'un CDI et la flexibilité de l'intérim " ,  explique Virginie Gonzalez.

Parmi les métiers les plus recherchés en intérim - destinataires du plus grand nombre d'offres entre janvier et avril 2021 - figurent ainsi les incontournables de la profession, qui souffrent depuis longtemps d'un manque de vocations et d'une insuffisance des filières de formation. Les électriciens, les maçons et les charpentiers se hissent aux trois premières places des profils les plus convoités, suivis par les ouvriers du BTP, les conducteurs d'engins de chantier et les couvreurs. Le Top 10 est complété par les peintres en bâtiment, les plombiers, les plaquistes et les menuisiers poseurs.

" La demande est tirée vers le haut par le redémarrage de la construction neuve, par l'accélération des travaux de rénovation énergétique - avec le soutien d'aides publiques et du plan France Relance - enfin par la réalisation de méga-chantiers comme la construction du Grand Paris, la préparation des Jeux Olympique 2024 ou encore la mise en oeuvre de la liaison européenne Lyon-Turin rappelle Virginie Gonzalez.

En Ile-de-France, par exemple, plus de 68 000 postes seront à pourvoir, d'ici 2024, dans les secteurs du Bâtiment et des Travaux Publics(5). De son côté Pôle Emploi recense, pour 2021, près de 44 000 projets de recrutement en Ile-de-France, plus de 26 000 en Auvergne-Rhône-Alpes, 24 000 en Bretagne et en Pays de la Loire, 19 000 en Nouvelle-Aquitaine et le même volume en Provence-Alpes-Côte d'Azur(4).

" Au-delà des maçons, électriciens, charpentiers et autres familles professionnelles très connues, l'offre d'emplois en intérim, CDD et CDI est également très soutenue pour des métiers qui ne viendraient peut-être pas spontanément à l'esprit d'un jeune en réflexion sur son avenir. Coffreur bancheur, étancheur, grutier, serrurier-métallier, tunnelier, solier-moquettiste, chauffagiste...Autant de professions où les perspectives de recrutement et de rémunération sont très favorables " , détaille Virginie Gonzalez.

Les offres de CDI affluent pour les cadres et ingénieurs du BTP


Pour répondre aux besoins récurrents du secteur, Synergie multiplie les programmes de formation surmesure, développe massivement les contrats d'apprentissage et de professionnalisation, élargit les passerelles de reconversion depuis certains secteurs industriels durement frappés par la crise (aéronautique, automobile...). Le groupe, enfin, accélère la féminisation des métiers, en s'appuyant sur des partenariats avec des associations de référence (Force Femmes, Elles Bougent, Femmes d'ici et d'ailleurs...) et des outils pionniers comme le forum Mix&Métiers.

" Nous avons également lancé des programmes très innovants en insertion, comme le Parcours Dynamique Emploi qui transforme les clauses sociales des marchés publics en un véritable tremplin professionnel pour les personnes en situation de précarité, ou encore le dispositif 1000 jeunes en CDII, au soutien des 16-25 ans fragilisés par la crise. Par ailleurs nous sommes très fiers de contribuer au succès de HOPE, une offre complète de formation et d'accès aux métiers du BTP, dédiée aux réfugiés, qui fédère un grand nombre de partenaires publics et privés " , indique Virginie Gonzalez.

Sur un marché en phase de reprise, les offres d'emplois en CDI sont elles aussi orientées à la hausse. La multiplication des grands projets d'infrastructures et d'amélioration de l'habitat a notamment stimulé la demande en profils d'encadrement. Dans le Top 10 des offres en CDI, sur les 4 premiers mois de 2021, apparaissent ainsi 5 métiers à vocation managériale : coordinateur de travaux (en 1re position), conducteur de travaux (3e), chef de chantier bâtiment (6e), chef de projet génie climatique (8e) et chef d'équipe bâtiment (10e). Le palmarès des profils les plus recherchés, en CDI, est complété par les métiers opérationnels structurellement pénuriques - électricien, maçon, couvreur, menuisier.

" Pour le 1er trimestre 2021, selon l'Apec, 66 % des entreprises anticipent des difficultés de recrutement de cadres - contre 58 % au dernier trimestre 2020 - en raison principalement du manque de profils disponibles sur le marché. Nous pouvons ici compter sur notre filiale S&you, spécialisée dans le recrutement de cadres et d'experts, pour identifier et accompagner, sur un marché très disputé, des candidats en phase avec l'entreprise, pour leurs expertises mais aussi leurs soft skills, leurs savoir-être. En plus des profils de manager généralistes, ce sont tous les chefs de projets, ingénieurs et experts disposant de compétences, de spécialisations dans la transition énergétique et environnementale, ainsi que dans la transformation numérique, qui figurent en tête de liste des recruteurs du BTP. " , observe Virginie Gonzalez.

Ceux-ci courtisent également avec assiduité les talents pourvus de spécialisations indispensables à la maîtrise et à la compétitivité des grands chantiers, en particulier les économistes/ingénieurs études de prix, les BIM managers, les ingénieurs en contrôle technique, les géomètres et les dessinateurs-projeteurs.

Pour conserver sa dynamique et ses projets de recrutement, le BTP doit relever un nouveau défi, consécutif à la désorganisation mondiale des filières d'approvisionnement pendant la pandémie : les pénuries et la flambée du prix des matériaux de construction se font ressentir de plus en plus durement sur les chantiers.

Rendez-vous dans notre prochain baromètre de l'emploi BTP pour savoir comment le secteur affronte ces déséquilibres et, dans un environnement encore incertain, une phase de reprise encore fragile, quels métiers, quels profils tirent le mieux leur épingle du jeu.

(1)Source : Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) - Chiffres clés 2020

(2)Source : Fédération Française du Bâtiment - Bilan 2020 et Prévisions 2021.

(3)Source : Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) - Conjoncture du premier trimestre 2021.

(4)Pôle Emploi - Enquête besoins en main d'oeuvre, 2021.

(5)Source : Préfecture de région Île-de-France

Baromètre emploi Synergie

Communiqué de Presse

Image
Baromètre emploi Synergie : métiers du btp qui recrutent